LeLou

Publié le : 22 novembre 2016 à 19h29

Viens découvrir ma marque de bijoux : LeLou !!

 

http://www.leloubijoux.com/

| 0 Commentaires

Mexique

Publié le : 25 février 2015 à 21h35

 

En ce 1er mai, je te propose un petit voyage sur la mer des caraïbes. Prends ton bikini, ta crème solaire indice 80 (oui oui, même avec ça tes fesses seront rouges), et prépare toi à en prendre pleins les yeux tout en te délectant un mojito à la main… ou une margarita… ou une Sol.

En deux semaines nous avions envie de TOUT faire. Sauf que le Mexique c’est immense. Tout est loin. En fait le Mexique t’oblige à y retourner au moins 2 fois. Bha ouais, pas bête la guêpe. Malynx le lynx. Les Mayas avaient passé un contrat avec Air France pour que les touristes, après avoir eu un coup de coeur inévitable, soient obligés d’y revenir une seconde fois dans leur vie.

• Sian Ka’an •

Allez zouuuu, après 2 escales, 1 retard d’avion, 17 heures de trajet, te voilà en slip de bain dans la réserve naturelle de Sian Ka’an.

Paradis. Bonheur. Seul au monde. Plage déserte. Dodo dans une cabane en bord de mer. Mer des caraïbes à droite, mangrove a gauche. Coup de soleil en 20 minutes, gros gros bobo. On ne peut imaginer l’intensité du soleil là bas, tant qu’il ne nous a pas cramé au tour du slip.

 

 

 

 

 

• Mangrove •

La mangrove est un petit écosystème incroyablement parfait de marais d’eau douce et limpide, tellement riche en minéraux que tu ne peux la boire. Balade en bateau, baignade dans un des multi-ruisseaux, au milieu des crabes, poissons et oiseaux sauvages. Au fil des cours d’eau, plus on se rapproche de la mer plus l’eau douce se transforme en saumâtre. Et c’est là que monsieur crocodile et sa famille crocodile vivent. Et j’ai croisé monsieur crocodile. J’AI CROISÉ MONSIEUR CROCROOODILE !!! Moment de bonheur immense, de folie intense, je n’arrivais plus à prendre des photos, j’étais trop excitée. Ce qui nous fait l’affreuse photo en noir et blanc ci après.

 

 

 

 

 

• Tulum •

Tuluum est un site archéologique d’une ancienne cité maya. Il se situe dans la péninsule du Yucatan. Site posé en bord de falaise qui donne accès à la mer. Ils avaient la vie belle les petits Mayas! (avant que les espagnols leur cassent les dents, on est d’accord).

 

 

 

 

 

 

• Coba •

Site archéologique, perdu dans la jungle. Beaucoup moins entretenu que Tulum, ce qui lui donne un côté plus authentique (la pelouse n’y est pas taillé à 1,5cm.. d’ailleurs il n’y a pas de pelouse, c’est vraiment la jungle).

 

 

 

 

• Merida •

Alors que nous devions nous rendre à Papantla, pour El Cumbre Tajin, festival de folie le soir de l’équinoxe dans un site archéologique, avec des groupes de dingues (Tool, Puscifer, Primus, et Tomahawk !!!…!!!!…!!!) on a eu un petit soucis d’orga, nous avons du annuler à contrecoeur. Après avoir séché nos grosses larmes, nous sommes allés à Mérida –> ville coloniale magnifique.

Où j’y ai perdu ma carte bleue … !!! BOULET !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• Valladolid •

Valladolid est une ville similaire à Mérida, mais en tout petit. J’ai adoré l’ambiance, les couleurs chaudes, les cocktails, les resto, le musée de chocolaaaatttt arrrhhhmmmm…. et le musée de Tequila!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• Ruta Puuc •

Pour la petite histoire, ce fût une journée folle. On s’est retrouvé seuls, avec un guide avec qui on ne pouvait communiquer (barrière de la langue), qui nous a amené dans le fin fond du Mexique, sur des petites routes désertes. Avec tout ce qu’on avait entendu dire sur le Mexique, on était pas vraiment à l’aise. Il s’est avéré que le guide était juste un amour, et nous a amené dans des endroits magiques qu’il connaissait depuis tout petit, désertés par les touristes.

Sur la Ruta Puuc nous avons fait un site Maya, nous étions les 2 seuls touristes. Sauvage, imposant et magnifique. Nous avons visités une grotte immense et incroyable. Ainsi qu’une cénote déserte mais paradisiaque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• Chichen Itza •

Retour au circuit (trop) touristique : Chichen Itza est une cité Maya très connue, où l’ombre d’un serpent arpente le monument principal le jour de l’équinoxe.

 

 

 

 

 

 

 

• Ek Balam • 

Quand on veut fuir les lieux trop touristiques on trouve des endroits magnifiques, comme Ek Balam…

 

 

 

 

 

Pour finir les vacances en douceur, nous sommes allés une journée sur Isla Mujeres, petite îles face à Cancun, un peu moins polluée et moins « Jet Set » (très peu pour nous, merci ! Fuyons Cancun !!!). 

PS : Voyage merveilleux, trop court, qui laisse un goût de  « j’y retourne quand??? ». Avec tout ce qu’on peut dire sur le Mexique et son insécurité, quand on prend les précautions nécessaires, ce n’est pas plus risqué qu’ailleurs. J’y suis partie avec beaucoup d’appréhension, mes les mexicains sont adorables et très accueillants. J’y ai perdu ma carte bleue (ou plus exactement, j’ai laissé ma carte bleue au guichet de retrait, c’est limite si je n’ai pas laissé un mot « allez y c’est libre service, servez vous ») et on ne m’a rien volé. A mon retour en France, ma voiture était saccagée, pot catalytique volé. Comme quoi, nous sommes pleins d’aprioris et la vie nous montre qu’on a tort ! CONCLUSION : PARTEZ AU MEXIQUE !!!

| 0 Commentaires

Pas de lapin dans ma crème pour les pieds!

Publié le : 25 février 2015 à 21h22

 

Ne parts pas envoyant ce titre douteux !! Allez!! Reviens!

Il s’agit en réalité d’un sujet sérieux : les cosmétiques, des fois c’est pas très très gentils.Comment ça j’ai pas l’air sérieux là ?

Bref, Revenons en à non moutons… ou plutôt à nos lapins, souris et autres animaux à qui on va casser les castagnettes (notez comme je reste polie!) juste pour voir si le fond de teint que la voisine à envie d’acheter pour recouvrir sa face d’un voile (d’une tartine) orange (ha non, il faut dire ‘abricot’), ne va pas lui faire fondre la peau instantanément. Bha oui testons d’abord sur mister rabbit, c’est pas cher et c’est pratique. Et là j’ai envie d’être beaucoup moins polie… nom d’une pipe, saperlipopette, coprolithe! (n’est-elle pas géniale cette dernière insulte?? hein hein hein? La définition l’est encore plus!)

Toi, cher petit consommateur, sache que quand tu vas acheter un produit « non testé sur les animaux », on peut te prendre pour une truffe avariée. En effet, cette mention ne signifie pas que chacun des ingrédients qui composent le produit n’a pas été testé sur monsieur lapinou, mais que le mélange final n’a lui pas été testé sur le mangeur de carotte. Ha bhaaaa ils sont malins tiens!

Alors tu vas me dire « bha j’achète quoi moi si je veux être copine avec lapinou? ». Et bien tu vas sur le super site One Voice, qui certifie des produits non testés sur les animaux et/ou les produits bio non testés également. (ouais après les cosmétiques bio, c’est pour ta gentillesse envers toi même aussi, c’est pas super cool pour toi de te tartiner de goudron de houille).  Ce site a labélisé des cosmétiques de marques comme : Melvita, Jonzac, ou encore Yves Rocher. Mais il n’y a pas que ce label!!

A savoir : là on parle de cosmétiques, mais c’est valable aussi pour les produits ménagés, l’alimentation (oui on test si le cassoulet en boîte fait perdre un oeil ou deux à monsieur lapin. Pour l’instant il lui fait perdre qu’un oeil, alors ça va!) Rooo ça va, un peu de rigolade, sinon on va tous sortir les mouchoirs avant la fin de cet article et va falloir que je demande un sponsor à Kleenex.

En gros c’est compliqué toute cette histoire de logo !!

 

 

• En savoir plus sur One Voice –> ICI

• En savoir plus sur Cruetly-Free (le ptit lapin!) –> ICI 

• En savoir plus sur Vegan Société  –> ICI

• S’y retrouver parmi les labels bio, écolos, équitables, non testés sur les animaux –> ICI

 

Et pour pousser la chose un peu plus loin : là nous venons de voir quels labels permettaient de se diriger vers des produits dont les composants et le produit final ne sont pas testés sur nos copains les animaux, voici un tableau assez clair. Car on a beau avoir des législations particulières en Europe, certains de ces labels non pas la même valeur à l’étranger. Bha oui c’est dingue et absurde….

 

 

En espérant que pour ceux qui étaient perdu ce sera efficace, et pour ceux qui en savent plus et qui sont calés sur le sujet, tous vos avis sont bons a prendre!! Donnez nous vos avis et partagez votre expérience!

| 1 Commentaires

Déco’ récup’ épisode 2 !

Publié le : 25 février 2015 à 21h02

Nous avions déjà parlé de déco’, et je dirais même plus de déco' à partir de récup' dans un précédent article. Parce que moi ça me plait grave sa mère quoi t’as vu, ouéch gros. C’est pas parce tu vas prendre la marmite à ta mère-grand que tu vas sentir le grenier humide. Ou qu’il va te pousser des toiles d’araignées sous les aisselles. Ni qu’on va te traiter de gueux. (oui si vous nous suivez vous aurez remarqué que je me lance dans les jurons médiévaux).

Donc moi, chez moi, je mélange rétro-récup’-geek-moderne-malabar. (trouvez l’intrus dans cette suite de mots).

 

Ici par exemple, sur mon super bureau trouvé à Emaüs pour 40 balles, se trouve un mini pot à fleur (oui mais moi j’y mets 4 stylos) de la créatrice Pois Et Moi, dans le quel se trouve une vieille paire de ciseaux de mon arrière grand mère au quel je tiens beauuuucoup. Une vieille règle en bois que je trouve trop belle, et qui a du voir un paquet d’exercices de géométrie. Une lampe à 2 balles. Et un pot à ‘je ne sais quoi’ de ‘je ne sais où’ que je trouve juste mignon. Et… oui c’est bien Tortue Géniale en haut à droite…. contraste je vous dis!

 

Un petit pot à lait? Ou une saucière ? Mamie ne me gronde pas, je ne m’y connais pas trop en vieux objets! En tout cas moi je m’en sers pour mettre des piles…. normal. Et une affiche de super héros. Et ouais on peut associer mémé aux supers héros!

J’adore les pots. Alors quand dans la cave de mes parents j’ai trouvé ce grand pot en verre, j’ai fait la danse de la joie. Cela fait 7 ans que j’essaie de ne pas le casser. Et j’y arrive. Et je lui ai trouvé un pote chez Casa. Et cette fausse-vieille-cafetière italienne? N’est-elle pas trop classe? Elle vient de Fly. Mais ça fait longtemps…

Petit pot (à bière? Une mini chope ?) dans ma salle de bain moderne. Et trop de brosses a dents par rapport au nombre d’habitant ici ! Autant les chaussettes disparaissent dans la machine à laver, autant les brosses à dents se reproduisent entre elles. Ou alors les chaussettes se transforment en brosse à dent ? Haaaa……..

Vieux cadre trouvé sur une brocante pour 5 balles. Dans le quel j’ai agrafé un tissu graphique-sympathique.

J’adore les boîtes….. Si vous saviez le nombre de boîte que j’ai !!! Mais étant couturière, j’ai pleins de choses à mettre. Voici une vieille boîte Biscuits Brun de ma grand mère. Ainsi qu’une vieille boîte avec un bateau gravé sur le couvercle trouvée dans une brocante.

 

Et pour finir, sur ma terrasse j’ai un touret, bon ça tout le monde connait, tout le monde s’en sert et c’est zzzuuuppper cool.

Puis une vieille bouteille trouvée dans des décombres. Un vieux vin de noix y avait fermenté en y laissant des marques que je trouve jolies. Oui j’ai bien les traces de vin de noix fermentés.

 

Et vous, vous osez les toiles d’araignées sous les aisselles? Ha non, on a dit noooon! Alors vous osez mélanger de vieux objets à des choses très actuelles?

| 0 Commentaires

Mexicogloo

Publié le : 21 avril 2014 à 19h35

Pour cette nouvelle collection été 2014, j'ai eu la chance de pouvoir partir au Mexique au moment même au je finalisais les prototypes. J'ai donc pensé que c'était l'occasion rêvée pour faire quelques photos de mes créations dans une endroit un peu plus exotique! J'ai donc chargé ma valise de la collection que je venais de préparer dans l'idée de profiter de mes vacances tout en prenant quelques clichés de mes vêtements.

Oui mais ce n'était finalement pas si simple:

• Prendre la pause 30 minutes après une baignade en mer = cheveux colés effet cheveux-gras, coup de soleil effet peau-rouge, maillot mouillé effet pipi-dessus !

• Prendre la pause dans la jungle = 38°C à l'ombre pour une jolie frange colée au front, et une belle oréole de transpiratin dans le dos.

• Prendre la pause en bon vieux tourriste ... "oui mais moi c'est pour mes fringues hein..." = honte absoulue

• Prendre la pause dans une rue Mexicaine peu fréquentée... enfin si, tu peux croiser un 4x4 de mexicains une machette à la main, ça met à l'aise!

• Prendre la pause quand c'est un chameau au commande de l'appareil photo (oui je suis partie au Mexique avec un chameau)... et bien les chameaux ça ne sait pas prendre de photos m'voyez. Recommencer 12 fois la photo, avec toutes les conditions ci dessus réunies : la frange collée, les tourristes, le cul mouillé...

• Prendre la pause avec une fringue qui a passé 74h dans un sac de voyage, sans pouvoir la repasser, ça met tout de suite la chose bien en valeur

Bref, les conditions idéales n'étaient pas réunies, et surtout j'avais plutôt envie de boire de la Sol devant les Caraïbes, la frange colée si ça me chante!

 

Allez moquons nous un peu :

• photo 1 : levée à 5h du mat' pour profiter du levée du soleil, après avoir goûté au Morito du bar du camping = fraîcheur extrême

• photo 2 : après 50 minutes au soleil malgré une crème solaire indice 30, je ressemblais à un coquelicot. (merci photoshop d'avoir atténué ma rougeaur extême)

• photo 3 et 4 : on ne pouvait pas prendre une photo de face, puisque mon maillot était encore trempé, ni de mes fesses pour cacher l'effet "pipi-dessus" du bas de maillot également mouillé.

• photo 5 : R.A.S ... si ce n'est que Chameau était fort grognon de devoir encore prendre des photos

• photo 6 : le guide s'impatiente, et 2 tourristes veulent prendre une photo du monument au milieu du quel je prends la pose telle une pintade... honte

• photo 7 : 1er jour au Mexique --> si si regarde la couleur de ma peau couleur farine !

 

• TOUTE LA COLLECTION EN IMAGE ICI !! •

• OU SUR FACEBOOK ICI !! • 

| 1 Commentaires

L'atelier

Publié le : 27 février 2014 à 17h37

  

Créations accrochées au mur de créatrices différentes :

-les très belles fesses de chien sont de Maï Be : https://www.facebook.com/marie.demaib?fref=ts

-carte postale "fatche de ... !" de Lolita Picco : https://www.facebook.com/LolitaPiccoIllustration

-poissons de Tortuecha : https://www.facebook.com/tortuecha.pretaporter?fref=ts

-photos Antoine Morenon

-cocottes en tissu vietnamiennes !

| 0 Commentaires

Vietnam suite...

Publié le : 29 janvier 2014 à 13h38

 

Septembre 2013 : Voyage au Vietnam

 

 

Gauche : "Je suis si mignon, donne moi à manger!!"    //  Droite : Baie d'Ha-Long terrestre

 

Ci dessus : Baie d'Ha-Long maritime

 

Gauche : Une nuit de trek dans un lit sans cafard cette fois ci !

 

Trek avec Shakira dans les montagnes de Sapa. Ouais je connais Shakira ouaiiiis!!! Petit break pour elle après moult tours de rein. Alors je lui ai dit "écoute Shaki (pour les intimes), accorde toi une pause et offre moi un voyage au vitenam". Elle a dit "ok". J'ai dit "banco". Et bim bam boom, nous voilà au Vietnam. Du coup on est trop des bestaaa for ever.

A gauche : coiffe rouge Zao, recouverte de vieilles pièces par exemple (mais les femmes Zao se rasent les sourcils ;) )  //  A droite : en compagnie d'une Hmong !

| 1 Commentaires

Le placard de Simone 4 : monologue sur le collant

Publié le : 23 octobre 2013 à 16h04

 

Question récurente : où trouves-tu tes collants Magloo ?

Car même si je n'en possède pas des centaines, il se passe quelque chose dans ma garde robe au rayon "collants / leggings ".

J'en trouve un, qui en remplace un autre en fin de vie, ainsi de suite. Enfin non, il y a la catégorie "je suis un très très vieux collant mais j'ai trop de valeur sentimentale pour quitter ta garde robe". Le fameux collant qui a 15 ans, que je persiste à mettre, qui me donne mal au ventre tellement il me serre et qui laisse de très jolies marques rouges, comme si je m'étais mise dans la peau d'un rôti. Celui qui a un très gros trou sur ma fesse gauche et sur mon gros orteil, mais ce n'est pas grave personne ne le voit. Je suis du genre à user des choses jusqu'au bout m'voyez! 

Soyons bien clair, un collant porté seul c'est laid : Il laisse apparaître par transparence votre jolie culotte en coton à motif petit canard. Mais il possède lui même une démarcation  d'un ton plus foncé que le reste, formant également une culotte… je ne sais pas pourquoi. Ce qui crée donc un effet "double culotte". De toute beauté!

Une fois enfilé, nous prenons toujours soin de le tirer à son maximum, mais 1H plus tard il a glissé, et laisse une jolie petite marge de 5cm entre nos cuisses. (une marge de 10cm quand on a moins de 10 ans, car on s'en fiche de remonter notre collant au cours de la journée). 

Et on parle de la gueule de nos pieds dans un collant? J'ai toujours l'impression qu'ils vont braquer une banque et qu'ils ont opté pour la meilleure des techniques d'anonymat : la cagoule-collant. 

Donc déjà, conseil de fille : ne sortez jamais en portant votre collant seul. Une jupe + une paire de chaussure et le collant deviendra enfin joli, cachant ainsi votre double culotte et vos pieds-braqueurs-de-banque. Non parce que dans les années 90 on pouvait sortir avec un simple collant (en laine rouge bien sur)… Pour ma part j'ai eu droit au combo : collant en laine rouge + botte en plastique verte + pull tricoté par ma mamie dont le col était plus étroit que la largeur de ma tête (génial!)…. Donc des fois que vous le fassiez encore, je vous le dis : il faut stopper.  

Bref, avec tout ça vous ne comprenez pas pourquoi j'adore les collants ?? Et bien parce que Freddie Mercury m'a donné quelques tuyaux. (ouaich cimer Freddie!) 

DONC ! Si je répondais à cette pitaing de question !! Hein! 

Trouver le bon collant, c'est tout une histoire. Un combat mes amis. Une recherche incessante. Certains ont cherché LE Graal, moi c'est LE Collant.

Voici donc quelques points de vente où je trouve mon bonheur : 

 

1) Dans la catégorie petit budget :

- Asos (google est ton ami, il trouvera pour toi… non parce que bon je ne suis pas sponsorisée après tout!). C'est un site de vente en ligne de vêtements et accessoires, pour être à la pointe de la mode…. donc ça c'est pas trop mon truc. Par contre le rayon collant est un pote à moi. Il y en a aussi qui sont chers… mais qui finiront peut être par passer par la case "soldes". Dans le même genre il y a TopShop et pleins d'autres boutiques en ligne à la mode.

-H&M … bon bha là je ne vous apprend rien! 

-Monoprix, Carrefour (que je persiste a appeler Mammouth, comme dans mon enfance, quand cette grande enseigne avait encore le sens de l'humour en choisissant un nom si génial!), Eurodif … etc … Car oui, entre un St Félicien et la litière pour mes chats il peut arriver que je tombe sur un merveilleux collant. La vie est pleine de surprise!

-Et encore une fois, Google est ton ami : tu lui demandes de trouver "des collants fantaisies" et là, c'est la fiesta, collant pour toi tu trouveras. Par contre Google n'a pas toujours bon goût. 

2) Dans la catégorie plus gros budget, cette liste est très importante quand ma mère me pause la question : "Bon c'est bientôt ton anniversaire, tata Paulette veut t'offrir un cadeau mais n'a pas d'idée, tu veux quoi à part un voyage dans les îles canaris ?" ALORS JE VEUUUUUXXXXX :

-Des leggings ZIBtextile (coeur d'amour-love-coeur pour cette marque) :

http://www.etsy.com/fr/shop/ZIBtextile?ref=seller_info

 

-Des collants Carousel Ink (big bisous pour ces collants):

http://www.etsy.com/fr/shop/Carouselink

 

-Des leggings QooQoo (danse de la joie):

http://www.etsy.com/fr/shop/QooQooFashion?ref=l2-shop-info-name

 

-Skunkfunk : le fruit du hasard. J'en ai trouvé une fois dans une boutique de créateurs à Marseille. Depuis ils n'ont pas recroisé mon chemin !

 

-Les Queues de Sardine (moi je me marre rien que de les voir. Mais mon porte monnaie n'a pas d'humour!) :

http://www.les-queues-de-sardines.com

 

-Des collants Berthe Aux Grands Pieds (bon y'en a qu'un qui me plait, et que j'ai, et qui est super cooloooossss et super résistant):

http://www.nagata.fr/fr/15-gamme-fins-leggings

 

Bon et je vous fais passer l'info : le collant à poils existe -->

http://demaquillages.blogspot.fr/2013/06/des-collants-au-poil.html

Je ne pouvais trouver meilleure conclusion, je m'arrête donc sur ce merveilleux lien!

| 1 Commentaires

Vietnam

Publié le : 29 septembre 2013 à 13h16

Hanoï, Sapa, Baie d'Ha Long, Saïgon, Delta du Mekong... Bonheur !

| 2 Commentaires

Au fait, pourquoi je crée des fringues ?

Publié le : 17 juillet 2013 à 16h17

"Pourquoi fais-tu des vêtements ?"

                                                                         

 

(Angleterre 2008) 
 
Je suis créatrice de vêtements. Et je n'y connais rien à la mode.
Rectification : LA MODE ? Je m'en fiche, je m'en moque, je m'en bats l'oeil, je m'en bats le steack, je m'en tamponne le coquillard (mais il parraît que c'est vulgaire... je viens d'apprendre cette expression, je me dois de vous la faire partager).
Sérieusement, si on me posait des questions sur les tendances, la mode etc., je répondrais : "je suis malheureusement indisponible pour le moment, je dois manger du St Nectaire".
Je dois donc vous expliquer pourquoi je crée des fringues! Je ne vais pas vous laisser en plan sur une histoire de St Nectaire! Si, on parle fromage?? J'ai pleins de choses à dire à ce sujet ! Allez je suis sympa, je vous explique... 
 
Ecole Supérieure d'art (oui je pourrais dire Beaux Arts, mais ça fait moins distingué) = je tâtonne. Je me cherche. Je fais une combinaison prothèse. J'oublie. Je fais de la photo, trop de photos. Je fais une école de mode en Angleterre. Je comprends ce dont j'ai besoin. Juste besoin de me comprendre. Je passe mon diplôme : l'habit-lien. Vous comprenez rien? Moi non plus! C'est illogique! Enfin, si un peu.
 
Donc : je fais ce métier car c'est un peu ma propre thérapie. Et le vêtement c'est un peu la thérapie de chacun. Ou presque.
 
Le vêtement c'est un pansement moral. Une manière de se mettre de bonne humeur le matin. Une manière de se trouver beau-belle. Une manière de faire passer un message. Une manière d'avoir une appartenance, à un groupe, une catégorie sociale, un clan. Une manière de se démarquer. Une manière de refleter son identité. Une manière de se chercher, de se découvrir. Une manière de se mettre en valeur, d'être bien dans ses baskets, d'avoir confiance en soi. C'est une manière de créer un contact physique, on laisse apparaître ce qu'on veut de notre corps. Une manière de se protéger, de se camoufler, de s'isoler, c'est une seconde peau. Une manière d'afficher ses choix, ses idées, de s'affirmer, ou de se fondre dans la foule. Une manière de séduire et de s'aimer.
 
C'est tant de choses qui ne sont pas à prendre à la légère. Ce n'est pas une simple histoire de mode, de tendance, de copie... Avant de t'habiller il faut savoir qui tu es. Je pourrais décrire mon état d'esprit durant ces 15 dernières années rien qu'en regardant les vêtements que j'ai décidé de mettre. Chaque "style" fût révélateur de mes pensées, mes envies, mes besoins. Même si l'adolescente que j'ai été a fait des choix que je peux qualifier maintenant de "moches". 
 
Je fais des vêtements que j'aime avant tout. Quand je crée une collection, je crée ce que j'ai envie de porter. A vous de sélectionner les meilleurs ingrédients (chez des créateurs, dans les grandes marques, chez Emaüs, on s'en fiche!). Vos ingrédients préférés, afin d'en faire le meilleur des bourritos de l'univers. Le bourritos qui vous ressemble. (comment ça je fais trop allusion à la nourriture??)
 
Conclusion : Soyons un burritos unique, car il y a autant de burritos que d'être humain. Moi je l'aime bien cette conclusion! (j'ai fais philo et les conclusions après 3 pages d'exposés, c'était pas mon fort. Ni le reste d'ailleurs ! ) Bref, je le sens, vous vous sentez mieux maintenant que vous êtez un bourritos! De rien. 318€ par chèque s'il vous plait.
 
PS : Maman, je crois que tu ne sais pas ce que c'est un bourritos, alors voilà, c'est cadeau :
| 0 Commentaires

Ma première robe de mariée !

Publié le : 17 juillet 2013 à 15h16

Cela faisait à peu près 3 an que j'avais, chaque année, une proposition pour faire une robe de mariée.

2013 fût la bonne année. 

Et pour une première robe de mariée, c'est a marquer d'une pierre blanche non ??

L'expérience fût géniale. J'avoue être assez allergique aux robes de mariées traditionnelles, aux robes meringues mais heureusement tous les goûts sont dans la nature!
Juin 2012, on me contacte pour créer une robe avec les mots clés suivants : rétro, dentelle, dos nu, champêtre. Je dis banco les biscottos (c'est pour la rime!) !!

 

• Mai 2013 : 2 ème essayage (épaulettes et dentelle à ajouter, longueur à modifier) •
 
   
 
• Juin 2013 : dernier essayage •
 
   
 
• Le Jour J !! •
 
 
 
Et voici 2 photos des photographes officiels du mariage :
 

| 0 Commentaires

Le placard de Simone 3

Publié le : 2 mai 2013 à 22h16

Le placard de Simone c'est quoi déjà ? C'est l'avantage d'être couturière, de se faire ses propres fringues, mais surtout, c'est une peu comme un crash test de voiture : user les modèles de mes collections jusqu'à la moelle pour comprendre les défauts, et améliorer quelques détails.

Pantalon printemps-été 2013 : http://www.magloo.weonea.com/produit/172161/     //   Cache coeur en molleton hors collection, création personnelle.

Robe automne-hiver2012 : http://www.magloo.weonea.com/produit/146382/

Chemise printemps-été 2013 : http://www.magloo.weonea.com/produit/172164/

Jupe automne-hiver 2013 : http://www.magloo.weonea.com/produit/146386/

Short printemps-été 2013 : http://www.magloo.weonea.com/produit/172162/

    

                                           

     

| 0 Commentaires

Backstage !

Publié le : 17 avril 2013 à 16h10

Voici un petit backstage de la nouvelle collection printemps-été 2013.

Collection visible ici :

http://www.magloo.weonea.com/galerie/9375/

En vente ici :

http://www.magloo.weonea.com/page/29431

 

 

 

 

Merci James Bond et Raoul Silva !!

 

 

| 0 Commentaires

Guirlande de slips

Publié le : 8 février 2013 à 13h37

 

Je rêvais depuis longtemps d'avoir une guirlande dans mon atelier.

Des slips, destinés à faire des trousses en forme de slip, traînaient dans mon atelier.

Alors j'ai fait une guirlande de slips dans mon atelier. 

                                                                           ...

 

                                                                           ...

                                                                           ...

                       

 

 

 

| 0 Commentaires

Collaboration

Publié le : 25 janvier 2013 à 23h02

Voici quelques photos suite à une collaboration avec deux photographes :

http://www.alicevizcaino.com

http://www.mc-sens.book.fr 

 

(Model: Lisa N.)

 

(créations pièces uniques) 

              

 

 

                  

 

                  

 

                  

 

http://www.alicevizcaino.com

http://www.mc-sens.book.fr 

 

 

| 1 Commentaires

Mara Bout d'ficelle... notre boutique

Publié le : 27 septembre 2012 à 21h45

Mara Bout d'Ficelle c'est trois petits chats, qui avec une 

pelote de laine, fabriquent une histoire. 

L'histoire d'une comptine, d'un doux tintamarre, dont les 

premières notes se mêlent au son des machines à coudre, 

actionnées par deux créatrices qui rêvent d'un pied à 

terre, souvent nommé "boutique". Mais c'est plus que ça. 

La chanson continue . En cours de route, une cavalière 

rejoint le cheval de course. De fils en aiguilles le projet 

prend forme. 

La boutique ouvre ses portes et les trois chats fignolent la 

chanson en y ajoutant quelques couplets. 

Elles acceuillent dans leur tanière, tous les loups des bois

aux idées créatives : 

peintures, sculptures, vêtements pour femme, enfant, mais 

aussi des bijoux, des objets déco ...

Gare à vous elles sont passionnées mais vous accueillent

avec douceur dans leur cocon.

Allez faire un tour dans leur "boîte aux lettres d'amour", 

cette boutique nommée avec logique Mara bout d'ficelle!

(De gauche à droite :

-1ère photo : bijoux de L'atelier de Maï Martin / vêtements  de Magloo et Tortuecha / suspension de Chloé Bernardi / bijoux de KLR création Céramique / Robe Magloo / boucles d'oreilles KLR

-2ème photo : bijoux de L'atelier de Maï Martin et toile de Julien Delay )

| 2 Commentaires

L'atelier de Simone

Publié le : 16 août 2012 à 18h12

          

       

      

| 0 Commentaires

Le placard de Simone 2

Publié le : 11 août 2012 à 17h00

Bonjour et Welcome chez Simone.
Aujourd'hui Simone à chaud, alors après son voyage au pôle nord : http://www.magloo.weonea.com/article/32914/
Simone enlève quelques épaisseurs de moumoute, loden et polaire, pour se la jouer "seule sur la plaaaaagheuuuu, les yeux dans l'eauuuu...". (Ho ça va, Simone n'a pas des goûts de merde à ce point! Quoi vous ne reconnaissez pas les paroles? Tant mieux...)
Parce que Simone elle est couturière, et donc le placard personnel de la Simone, c'est pas chez H&M et Zara qu'il trouve son bonheur. Et surtout la mode... elle en a un tout autre concept.
On lui demande souvent "Hééé Simone, tu te fais des fringues rien que pour toi? Et ça c'est toi qui l'a fait ça, Simonette?"
Alors pour les curieux Simone continue son tour de placard en photo:

 

    

 

      

 

 

| 1 Commentaires

Mister.T : it's me !

Publié le : 30 juin 2012 à 13h46

Ca y'est nous y voilà !! Je suis Mister.T !!
Ha bon .... vous ne trouvez pas ?? ...
(ha on me fait signe au fond de la sale, les plus jeunes ne connaissent pas ce personnage, on me traite de vieille chnok!)
Mister.T :
http://img8.xooimage.com/views/e/1/5/mr-t-alias-igua--1126e3.jpg/
Ok???? Voilà! On fait moins les malins!
Ok il manque quelques chaînes en or pour que je lui ressemble vraiment. Mais j'ai un collier de catcheur (oui la honte oui!) alors ça compense! Ha non, rien à voir ...

Hier soir je dis à Chameau (ha oui, au fait, j'habite avec un chameau) : "viens, on va faire des photos de moi en Mister.T !!!!" . "Ok" dit-il en traînant des pattes.
J'enfile mon costume, et sors de la salle de bain fière comme un coq. Et là Chameau me dit : "c'est Mister.T ça???" (oui je peux vous dire que c'est pas facile de vivre avec un chameau qui vous casse vos rêves d'enfant!). Et il ajoute : "on dirait que tu reviens d'un voyage en Afrique". Et je réponds avec une magnifique répartie : "gniagniagnia". Non mais il se prend pour qui ce chameau? Hooo le stéréotype! Et il croit qu'il vient d'où le chameau ? Pas de Chicago hein!
Ok j'ai pas sa barbe. Mais niveau musculature, vous ne pouvez pas le nier, je lui fais concurrence.

 

Et donc, tout ça pour dire, que je suis le sosie de Mister.T.... heu non.... que j'ai une grosse collec' de collier (et j'ai pas tout enfilé là!) et qu'un bijoux a tout une histoire. Il se porte à un certain moment de sa vie, il change au grès de notre humeur et il a souvent un lien sentimental. Parce que j'ai beau avoir des kilos de muscles, dessous se cache une sentimentale! Nananère!
Les bijoux sont comme les habits, ils reflètent un part de nous et sont comme des codes extérieurs qui se traduisent plus ou moins bien. Mais je vais m'arrêter là, car un jour il faudra que je vous dise pourquoi "faire des fringues" c'est mon métier. Car je n'ai en vérité, aucun goût pour la mode...

(Bracelets Green Chü dans ma boite Carambar !

Son site : https://www.facebook.com/pages/Green-CHÜ-Créations/121334931275133 // http://greenchu001.wix.com/greenchu

 

| 1 Commentaires

Chat de couturière

Publié le : 20 juin 2012 à 18h45

Je voulais l'appeler Mammouth, "le mec" voulait l'appeler "le chien", lui il voulait s'appeler Rocco. Au final ce fut "Mr.Bungle".
Il me regarde coudre car il bosse pour l'inspection du travail.
Il attrape mes doigts sur la machine à coudre , car c'est énervant ces saucisses qui s'agitent au tour d'une aiguille.
Il dort sur mes tissus car c'est important d'avoir des tissus de qualité : tous poilus, que je dois tout le temps "dépoiler".
Il court après mon mètre car la police des chats interdit tout objet longiligne et plat de plus de 30cm.
Il s'affale sur ma machine à coudre car elle a été conçue pour épouser ses formes moelleuses.
Il marche sur mon ordi quand j'envoie mes mails car il est vachement calé en correction orthographique.
Il se cache dans mes colis de tissus reçus car il est inspecteur secret.
Il jette par terre tous boutons que j'ose laisser traîner, car les boutons, c'est bien connu, ça ressemble à une mouche,... ou une sourie,... ou un pigeon... ou Mireille Matthieu selon son imagination.

Voilà, c'est mon chat de couturière.

 

  

| 1 Commentaires

Collection de bagouzes

Publié le : 13 juin 2012 à 16h58

Moi et les bagues c'est toute une histoire. C'est un peu comme Mister T et ses colliers (qui lui vaudront d'être un jour étranglé dans son sommeil!... en admettant qu'il dorme avec...) Ou comme Lady Gaga et ses lunettes, Céline Dion et ses 3000 paires de chaussures (ouais merci Google pour cette info, car je suis pas vraiment calée sur la vie de Céline), ou Sheldon Cooper (mon amoureux) et sa collection de T-shirt Geek.
Bref, vous le constaterez, je suis hyper Rock'n Roll quand je mets mes bagues. Oui j'en mets toujours 280 sur chaque main. J'ai plus qu'à enfourcher une Harley et parcourir la route 66 cheveux au vent. Comment ça non? 

Bon tout ça pour dire qu'une partie de ma collection de bague provient de créatrices.
En voici quelques-unes :

 

Ci dessous, des ptites bagues tirées d'un troc avec la jolie créatrice de Rayures Dingues. A chaque fois qu'on fait un marché toutes les deux on a envie de troquer. Niveau rentabilité on est pas des pro' quoi! Mais ce ptit côté femme-gamine, moi ça me plait trop! Donc... vivement qu'on se retrouve encore sur un marché! Haaa mais la coquine part faire le tour du monde! Bha j'attendrai !

http://rayuresdingues.shop.free.fr/

  

    

Ci dessus, Green Chü à droite, qui fait des tonnes de bijoux colorés, des bagues, des tubz à personnaliser ! Gentille comme une fleur! Foncez les lapins, c'est mignon tout plein : http://www.facebook.com/pages/Green-CHÜ-Créations/121334931275133

Au centre, KLR création céramique, rencontrée lors d'un marché, qui parle si bien de ce qu'elle fait, avec beaucoup de passion. J'étais convaincue en voyant son stand, et encore plus en l'écoutant parler : http://klr-creation-ceramique.com/index.php?option=com_content&view=frontpage

A droite, les pingouins. Rien à ajouter! Simple et efficace dans leur nom, la forme de leurs créations! http://www.lespingouins.com/blog/collections/pingouin/

Et ci dessous, tapez moi : ce sont des bagues que j'ai acheté sur des marchés de créateurs et dont je ne me souviens plus le nom du créateur. A mon grand désespoir, car du coup je ne peux pas suivre leurs collections sur internet! Celle de gauche est en .... fimo je crois. Sobre, mat, bref je la met beaucoup quand il faut être "passe partout". Celle du milieu, à chaque fois que je l'ai, on veut me brûler sur la place publique, et on se moque de moi! Vraiment je vois pas duuuu touuuut pourquoi!! Et en tant que nounou, je peux vous dire que là par contre elle rencontre un succès fou !! Et celle de droite était dans la catégorie enfant, la créatrice m'avait dit "c'est la seule bague que personne ne veut acheter". Sauf moi.

Alors si vous reconnaissez l'une de ses 3 créatrices, vous seriez des amours de me le dire!

  

| 2 Commentaires

3 ptits chats !

Publié le : 9 juin 2012 à 12h15

Comment la boutique Mara Bout d'ficelle a-t-elle été crée ?

Allez je vous raconte !

Mara bout d'ficelle c'est l'histoire de trois ptits chats :

-un chat-kiri, qui a l'habitude de gérer les chats fadas
-un chat-cow-boy, qui fait des habits pour chats
-un chat-chameau qui fait des slips mais aussi des habits.

Chat-chameau et Chat-cow-boy se rencontrent lors d'un marché de chat-panier. Ils décident de tenter un projet qu'on leur avait proposé : ouvrir une boutique.
Le tout était une bonne bande de chat. Le projet tomba à l'eau, sauf pour Chat-cow-boy et Chat-chameau qui ne craignent pas trop l'eau. Chat-cow-boy ramena son pote Chat-kiri pour les aider à tout gérer.

Ce qui fait donc 3 ptits chats.
Grâce à l'aide de Chat-à-dents (association Adam), le projet fût monté : 10 mois à boire du ptit lait au tour d'une pelote de laine pour créer "Mara Bout d'ficelle". Un ptit coup de marteau de nos Chats-bricolos et le tour est joué.

Et chez Mara Bout d'ficelle, on acceuille toute sorte de chat : chats couturiers, chats bijoutiers, chats pot de peinture, chats potiers, chats peluches ....

Et pour ceux qui voudraient en savoir plus, qui voudraient se taper un bout de croquette avec ces chats-choux, plus d'info ici :

https://www.facebook.com/maraboutdficelleboutique

 

 

Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chats
Chapeau d'paille, chapeau d'paille, chapeau d'paille, paille, paille
Paillasson, paillasson, paillasson, son, son
Somnambule, somnambule, somnambule, bule, bule
Bulletin, bulletin, bulletin, tin, tin
Tintamarre, tintamarre, tintamarre, marre, marre
Marabout, marabout, marabout, bout, bout
Bout d'ficelle, bout d'ficelle, bout d'ficelle, celle, celle .....

| 0 Commentaires

Notre Boutique!

Publié le : 7 juin 2012 à 12h36

Ce week end j'ai répondu à la question fatidique qui sort de la bouche de toutes personnes sensées que tu n'as pas vu depuis deux ans  :                                 

"alors tu deviens quoi?"

Et comme je suis une nana hyper professionnelle, business-women-gloo, qui met toujours en avant ses qualités et qui ne rate pas une occasion pour parler de sa vie palpitante... je réponds : "bhaaa rien !"
Alors que j'avais des tonnes de choses à répondre : "j'ai accouché d'un dinosaure", "mon chat est obèse mais c'est un super héros", "j'ai épousé Statham", ou encore mieux "J'AI OUVERT UNE BOUTIQUE !!! " Ha bha ouais! Que je suis couillon ("couillon" n'est pas un gros mot et ne s'accorde pas au féminin, merci ! )

J'ai ensuite réalisé que j'étais doublement couillon, parce que j'en avais même pas parlé sur mon site ... pas parlé à la France entière en somme !!! Non mais oohhh Magloo!!!!!

Donc : Le 25 mai 2012, j'avais écrit dans mon agenda "OUVERTURE BOUTIQUE" et ça s'est produit. Il est trop fort mon agenda.
Et c'est trop cool.
Et ça s'appelle Mara Bout d'ficelle.
Et c'est au 5 rue St Pierre à Marseille.
Et voici quelques photos :

 

      

 

     

 

Et je vous raconte notre histoire d'ici peu!

| 0 Commentaires

L'instant Mode#2 Salon Créateurs Art et Objets Originaux

Publié le : 28 mars 2012 à 08h02

 

Une grande première dans l'aire toulonnaise!!! Entrée gratuite
Un salon placé sous le signe de l'originalité et des tendances regroupant des créateurs, des revendeurs d'objets sélectionnés pour l'originalité de leurs produits et des artistes plasticiens...Venez "shopper" des bijoux, des vêtements,de la déco, des accessoires de mode,des oeuvres d'artistes...et plein d'autres choses encore

Tout ça dans un lieu unique, le plus vieux cinéma de Toulon transformé en Théâtre: L'espace Comédia
Dans le quartier le plus animé de la ville à deux pas des plages, des restos et des bars...Le Mourillon

Samedi 31 Mars ouverture de 10h à 22h 
A partir de 19h30 apéro vernissage en musique avec concert en live
Dimanche 1er Avril de 10h à 18h

Tout le programme mis à jour au fur et à mesure disponible sur le blog de l'évènement:
http://eventinstantmode.blogspot.com/

| 1 Commentaires

Le placard de Simone 1

Publié le : 21 mars 2012 à 10h39

Après le fameux manteau pour les grands froids d'hivers sybériens que nous connaissons dans le sud (et qui dit du sud, dit "j'en rajoute un peu... oui c'est vrai... il fait pas si froid" ) que voici :

 

De la laine, doublée de polaire, et une grosse capuche doublée de fausse fourrure. Bref, de quoi se prendre pour un inuit.

Oui mais depuis que les beaux jours sont de retour, je fais beaucoup moins ma maline avec mon gros manteau. A 8h, ça peut aller, petit sourir nargueur insinuant que la fraicheur matinale, pfeeee, moi? Pas peur ! Et puis à midi, je rampe au sol, essuyant la goutte de sueur sur mon front contre les jambes des passants ... ok, j'en rajoute encore. 

Alors j'ai remédié à ce problème, un inuit en plein printemps français, ça n'est pas possible : j'ai déménagé en Sibérie. Ha non, je me suis cousue une veste mi-saison. Et pourtant je ne suis pas douée en "mi-saison". Pour moi c'est : soit on met des grosses chaussettes, un gros manteau et un gros slip en laine, soit un petit débardeur et un ptit short... comme si il n'y avait que deux saisons extrêmes.

Doooonc, j'ai pris mon courage à deux mains, j'ai commandé un molleton bleu canard, un coton gris à pois blanc, et hop une petite veste mi saison... je croyais que seule ma grand mère disait ça !! Zut!

 

Le fin mot de l'histoire, qui est bien triste : c'est que je ne peux pas reproduire ce modèle. Tissu bien trop cher. Et puis c'est qu'à moi, NA !

Bon on verra pour la "mi-saison" prochaine mamie !

 

 

A plus poissons loups !

 

 

 

| 0 Commentaires

Fye / For Your Earth

Publié le : 15 mars 2012 à 08h38

 

Fye c'est cool. Parce que Fye c'est de la chaussure moins conne, mais qui ressemble pas à de la sandale de hippie des années 60. J'ai rien contre eux hein les hippies! Mais on va dire que je suis une hippie nouvelle génération (haha ça existe ça ?) qui doit avoir des petons séduisants et qui sentent pas la peau de bête. 

Et puis FYE c’est une chaussure éco-conçue qui respecte l’environnement, le consommateur et les conditions de travail.

Et donc FYE c’est une démarche globale avec l'utilisation de matériaux recyclés et de coton biologique, la compensation des émissions de carbone et 5% du prix reversé à l’amélioration des conditions de travail.

(je fais du copié/collé, au moins je ne dis pas de bétise... je suis du genre à tout transformer quand j'essaie de me souvenir d'une histoire... "ouais le mec avait 200 loups anragés au tour de lui!!!" --> en fait le mec avait 2 loups à 200 mètres de lui, dérrière une vitre, dans un zoo ...) Hors Sujet !!!

Bon et si je revenais à nos moutons et montrais ma première paire de Fye (ouais parce que du coup j'en ai acheté 3 paires en 3 mois. Et je vire toutes mes chaussures pas intélligentes! )

 


Pour plus d'info sur leur démarche allez ici :

http://www.foryourearth.com/

 

Et si vous êtes trop emballés et que vous voulez directement faire danser la carte bleue, rendez vous sur l'E-stor :

http://store.foryourearth.com/

| 0 Commentaires

Coup de coeur créateurs !

Publié le : 14 janvier 2012 à 10h14

Laissez moi vous présenter quelques créateurs dont j'adore le travail ! Il y a  de tout... mais aujourd'hui surtout du bijoux foufou !!

Et comme la liste est longue, je crois qu'il va me falloir plusieurs articles pour tous vous les présenter.

 

-Des bijoux, oui, mais des matières à gogo : du poil, du cuir, de jolies chaines, et tout ça pour des vraies filles, qui ont du style, (et pour tous les styles!). Multiples inspirations : les cabinets de curiosités et vanités, les arts de la rue et l'art contemporain, le oldschool et le kitch, l'esprit rock et romantique pour des ambiances vintage... Bref un lage choix de bijoux qui conviendra à tous les styles !

http://www.mai-b-bijoux-atypiques.com/

 

-Encoooore des bijoux! Avec une ptite poulette que j'ai rencontré sur les marchés de créateurs et laissez moi vous dire que ça c'est de la chouette poulette, qui vous concocte des ptits bijoux super classes et rafinés. Il y a deux ans je lui avais acheté une mini bonbonnière remplie de banane. le style a changé et c'est toujours à croquer !

http://mistakemarket.bigcartel.com/

 

-Alors moi vous l'aurez compris, dès que c'est RIGOLOOOO ho ho, je suis fan. Place à mon côté gamine, qui vous supplie d'aller voir ces bijoux fooonky. Si vous êtes imberbe, fétichiste de la stachmou, que votre idole se prénomme Hulk Hogan, que vous voulez être à la pointe de la tendance poilue ou que vous rêvez d'un mono-sourcil, alors fais péter la moustache ici :

https://www.facebook.com/Phagnie

 

-du RI GO LO, encore du rigolo ! avec ces accéssoires en fimo, si bien fait, si amusant, si colorés, je les veux tous ("Pokémooon, attrapez les tous !!" oui c'est un peu ça dans ma tête quand je vais voir sa boutique en ligne) Un défaut ? Ouiiii, c'est que aucun de mes dix petits doigts ne possède l'une de ses bagues !!! Je dois changez ça vous comprenez ??? Et vous aussi, alors rendez vous ici :

http://www.alittlemarket.com/boutique/riita_design-73132.html

 

La suite au prochain épisode... parce que moi les bijoux... c'est un peu come les femmes et leur chocolat. Oui voilà, tous les soirs il me faut mon carré de bijoux... ou pas.  

 

| 0 Commentaires

Parcours d'une bulle : étape 3, Angleterre

Publié le : 23 août 2011 à 21h53

1.
Mon premier jour en Angleterre : Ce fût le plus mauvais souvenir. Seule dans un nouveau pays, perdue dans une ville étrangère, sur un continent inconnu, noyer dans une langue qui n'est pas la mienne. Personne ne me comprend, personne ne sait m'indiquer mon chemin, je n'ai aucun moyen d'appeler qui que ce soit. Trois heures d'errance, de souffrance dans une montée sans fin vers un mauvais chemin, et 40 kilo de bagages qui broient mon petit corps...."Welcom" me dit Bernadette, après être entrée dans l'immeuble où je passais les trois mois suivant.


2.
Une petite semaine d'adaptation...Le temps de marquer mon territoire dans ces nouveaux lieux, de faire mienne la chambre que j'allais occuper, d'observer ce qui est différent de chez moi. Car même si nos coutumes paraissent similaires, il est intéressant de voir à quel point on peut y trouver des différences. On ne dit pas au revoir, on mange que du cheddar, on a jamais froid, même la nuit, on dort sans volet (jamais), on rempli sa maison de moquette, on mange des « beans » et des oeufs au petit « déj » (mais ça tout le monde le sait), on fait la queue pour monter dans le bus, on ne vole pas dans un magasin, on mange à 6h le soir, on ne se fait pas la bise (et cette dernière reste l'une des observations la plus troublante, c'est bizarre de ne plus a voir aucun rapport tactile avec autrui).


3.
Mon premier jour à l'université! 
J'enviais les enfants qui ont encore le droit de se faire accompagner par leur mère. Tout le monde parlait vite sans se demander si je comprenais. Je m'accrochais à quelques mots, les mixant pour en construire une phrase, cherchant du vocabulaire pour enfin répondre à côté de la plaque. 
Allo maman bobo!


4.
Que veux-tu faire mag..magl...madalye...mageulie?
Je répondais oui à tout ce qu'on me proposait. Mais je n'avais rien compris. "Tu commencera demain. Ca te va? Je te mets en première année, si c'est trop facile, tu pourras changer!" Ca j'avais cerné.
Je me rendais, le lendemain au cours de tricotage. Si j'avais su que c'est comme ça qu'on confectionne un pull! Même ma grand-mère n'a pas le niveau...certes, il fallait tirer très fort pour rentrer la tête dans ses pull et pas avoir peur de mourir étrangler.
"Sunday, je pars voir la mer, ça, le bruit des vagues je connais, pas besoin d'un dictionnaire...retour aux sources."



5.
Petit coup de crayon. "Et si je me remettais à gribouiller". C'est comme le vélo, ça ne se perd pas, mais ça s'entretient. Moins on dessine, moins on maîtrise son tracé. Je trouve enfin mes marques, ma propre identité, je dessine ce qui me plais.
Et mes photos...je réfléchi au sens qu'elles doivent prendre. Mettre en valeur mon modèle par mes habits. Tout en gardant la dénomination de "modèle", je veux le rendre un peu plus "humain", plus vivant, plus amusant, plus enfant. Je le laisse composer une histoire, narrer une petite comÈdie. C'est un acteur, c'est du cinéma muet et figé.




6.
Les règles du jeu : chaque pièce d'un vêtement se fait selon un patron bien précis, c'est le code universel de la couture. A partir d'un seul et même patron de chemise, je peux décliner toute une panoplie de chemise différentes, sans parler des ses cols. Même Peter Pan a un col à son nom. Et si je crée une chemise qui permet de rester enfant!

....et si je mettais cette "perfection" à l'épreuve...déformer les proportions, jumeler, dissocier, rassembler, transformer le vêtement en sculpture portable.



7.
Vilaine grippe! Heureusement que j'ai fais venir un docteur de France. Ca veut bien dire qu'il me fallait une semaine de vacance. Mon corps s'est lui même trouver une excuse pour ne pas travailler. Il s'est exclamer : "je réserverais mon temps à qui viendra me rendre visite". Qu'il est bon de revoir ceux de notre pays! Chauvine oui, mais surtout seule dans ce grand pays où il ne fait même pas froid! On nous avait menti!!!



8.
Alors si ici il ne fait pas froid, je monterais un peu plus haut, je traverserais encore une frontière (Dublin) et puis la mer (Edimburgh), pour voir si là bas au moins on a les joues rouges. En effet....Et même si mes joues prenaient enfin des couleurs, mes yeux s'écarquillaient devant la grandeur, la monumentalité et la beauté d'Edimburgh. J'étais un petit pois devant tant de pierre empilée donnant naissance. J'étais dans un compte de fée, chaque maison ressemblait à un petit château. Où est le prince en quilt?




9.
Des boutons purulents hurlent dans mon petit corps, mon nez est une cascade douloureuse et ma gorge est occupée par un ramoneur acharné : je ne guéris pas.
Alors que mon cerveau empile idées sur idées, que mon imagination s'empiffre de la vitamine C que j'ingurgite, mon corps refuse de coopérer et me clou au lit malgré moi.



10.
Je traîne dans les rues de Londres, seule ma curiosité me guide, quelques musées et une vingtaine de galeries stope mes pas. Le plus étonnant de cette journée reste ce moment insolite : je regardais des tableaux dans une très belle galerie, jusqu'à ce que je sois troublée. Troublée par ce genre de moment qui arrive à tout le monde, le moment ou vous sentez un regard insistant posé sur vous, au point de vous d'en être gênée. Je me retourne et me rend compte qu'un couple (qui venait d'acheter un tableau à environ 2000£) me fixait, de la même manière dont je venais de regarder chaque tableau. L'objet de leur intrigue : mon pantalon à l'entre-jambe sans fin...et oui ça n'existe pas en Angleterre.
Juan Pedro Trejo, Billy & Hells, Corrina adams, Yvor Prickett, Sean Raggett, Jean David Chétrite, Lou brothers, Yang jingsong, Alan Stuart, Donna Mc Lean.......



11.
Je me suis toujours dit que je ne pourrais jamais raconter à mes gosses le genre d'histoire que ma mère m'a toujours raconté durant sa folle jeunesse pleines d'amusantes galères. Et bien si! Mon dernier séjour à Londres était plein de "fantaisies". Se perdre dans les mauvais quartiers de la capitale, et y dormir la boule au ventre, entre un ado puant et un couple de Russe bécotant, dans un hôtel décoré de trous, de fils électriques, de punaises, de tas de sciure à chaque recoin du taudis ressemblant à un hôtel de passe....mais amusant!



12.
Dernière semaine à Lincoln : Je dois finir mon projet, débarrasser ma chambre et surtout, ou plutôt le pire, je dois faire rentrer toutes mes affaires dans mes deux sacs. Impossible! ho! Je vais devoir rester!?!
Je dis au revoir à tous mes professeurs. Moment étrange, car je ne trouve plus mes mots, comme le premier jour où je suis rentrée dans l'établissement. C'est toujours troublant les adieux. Ce sont des personnes adorables et qui m'ont beaucoup apporté.



13.
Dernière étape avant le retour dans mon pays : mise à l'épreuve. Comment porter trois sacs si gros que je pourrais y rentrer? Même si c'était seulement sur un demi kilomètre, j'ai malheureusement perdu les quelques kilos avec les quels je m'étais engraissé pour l'hiver. (L'anglais, lui au moins il sait comment ne pas avoir froid!)
Dernière nuit à l'aéroport, passant la nuit entière avec des françaises venues des années 80. Et en un envol, retour vers mon futur : une heure de décalage, la France est bientôt sous mes pieds, nous sommes en 2007, mais le temps n'agit pas sur les spécimens rencontrés, c'est sur, elles, elles viennent du passé.

 

 
 

 

| 0 Commentaires

Parcours d'une bulle : étape 2, la couture

Publié le : 17 mai 2011 à 23h00

Je me suis mise à la couture un peu par hasard... je voulais juste me faire des habits, pour moi. 

Le premier résultat fut laborieux... enfin non, sur le coup j'étais super contente! Mais avec du recul il faut bien avouer que ... c'était moche !!

Alors j'ai continué ! Et attention la machine la coudre !!! Du pro de chez pro !!! Ca mérite un photo :

Oui, la même !!! N'ayons pas peur de le dire : oui c'est un truc de grand mère cet engin là ... Et ça demande, les premiers temps, beaucoup de coordinations : balancer ses pieds, tout en tournant le "volant", tout en dirigeant le tissu.... Tout un art !

Et puis j'ai fait l'acquisition d'une petite machine d'occasion qui m'a permis de créer mes premiers modèles, que je reproduisais pour mes copines..

Et que surtout je me trimballais tout les jours à mon écoles d'art, ne pouvant m'en passer. 

Ce qui ne plaisait pas particulièrement à mes profs... 

| 0 Commentaires

Parcours d'une bulle : étape 1, la photo

Publié le : 17 mai 2011 à 22h07

Mon parcours commence avant tout par la photo. Et le corps.

Je suis arrivée aux beaux arts un peu comme une évidence dans le parcours de ma vie. Idem pour la photo. Ou peut être même est ce un choix par défaut.

Une chose est certaine : la photo m'attirait et le corps humain aussi. Un mélange de fascination et d'incompréhension. 

Bref, je pourrais en parler des heures car c'est un travail qui n'a rien à voir avec la plastique du corps, avec la chaire à l'état "beau et esthétique"; mais c'est un travail sur le corps en profondeur.

C'était une manière de me comprendre moi même tout en ayant la chance de photographier des personnes misent à nue. Un tête à tête entre moi et mon modèle qui s'offre à moi tel quel, sans superficialité. Un livre ouvert sur soi, sans pouvoir cacher ses défauts.

Impossible pour moi de regarder ses corps comme étant "beaux ou laids". Mais plutôt comme un paysage fascinant, offrant autant de courbes différentes que de grains de peaux, de couleurs d'épiderme... Des formes que je m'amuse a déstructurer ou arrondir avec des ombres. Un mélange en douceur de texture et de lumière. Amplifier un grain de peau et une ambiance en utilisant de vieilles pellicules abîmées... du coup le résultat était toujours une surprises, je ne savais jamais ce que ça allait vraiment donner.

J'ai testé pleins de choses : numérique, argentique... Et suis tombée quelques fois dans des clichés, en me retrouvant sans le vouloir dans des modes photographiques dépassées... 

Et finalement avec cette overdose de photos, je me suis un peu perdue, je ne savais pas vraiment où je voulais en venir.

| 0 Commentaires

Comment c'est arrivé?

Publié le : 2 mars 2011 à 16h55

Magloo ? Mais pourquoi Magloo ?

A la maison, c'était un peu le bureau d'artiste comme on l'imagine, un grand chantier, le chantier de toute une vie.



Bébé je traînais dans les aiguilles de cordonnier de mon père. De fil en aiguille, petit cordonnier devint cellier. Je vois encore ses grosses machines à coudre, son fil épais, son gros pot de colle dont l'odeur en était presque agréable. Les couleurs du cuir retourné se transformèrent en Couleur de Légende... galerie d'artistes, de passionnés ... Un univers digne d'un rêve éveillé, imagination en action, curiosité activée ! Et à la maison... oui le chantier de toute une vie... un maison pas comme les autres, un peu folle, un peu barrée! Porte ouverte à l'enfance, aux rêves en tout genre, de quoi amuser tous bambins qui osent y mettre les pieds! Bref, l'art en tout genre, on peu dire que j'y ai baigné... et puisque j'y ai baigné °.°.° gloo gloo °.°.°

Oui mais et l'école dans tout ça ? Douloureuse expérience (obligation) Je nageais à contre courant dans un mode d'apprentissage qui me faisait boire la tasse. J'en ai bavé, mais m'en suis plutôt bien tirée! ° Une pensée pour ma ptite maman qui m'a si bien tenue par la nageoire dans cette aventure compliquée ° Et si j'ai eu mon bac, c'est sans aucun doute grâce à mon option "art". Alors après un peu de souffrance, bienvenue la récompense : Zhouuu école supérieure d'art Bonjour. J'ai la chance d'avoir des parents qui m'ont toujours poussé à faire ce que j'aimais, même si j'ai pris des chemins bien compliqués, ils me faisaient confiance, sans montrer un soupçon d'inquiétude. Bref, là bas j'y suis comme un poisson dans l'eau... malgré quelques algues peu alléchantes. 

En avant l'Art, les nouvelles expériences... Et un travail qui changea ma vie : la prothèse. Je crée alors un vêtement-prothèse, mélangeant confort-anticonfort, créateur de lien et séparateur, carapace...

On mélange 4 années d'écoles d'art + "je me cherche" + quelques claques et remise en place + quelques mois dans une école de stylisme en Angleterre + un diplôme ..... et on obtient = un énorme travail sur soi, la découverte d'un nouveau médium : le tissu, une approche du vêtement assez particulière (prothèse sociale, marque d'identité, vêtement ou pansement moral... oui c'est un peu bizarre! ) et un changement de vie radical : heuuu oui, voilà, je vais être créatrice de vêtement ! et toc! Haha vous ne vous y attendiez pas hein! Et bien moi non plus. 



| 4 Commentaires